CAMEROUN : SAMUEL ETO’O CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA FÉDÉRATION CAMEROUNAISE

0
48

L’ex-international camerounais Samuel Eto’o a franchi le pas et a officialisé sa candidature en déposant mercredi dernier à Yaoundé sa candidature à la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), assurant qu’il serait le « prochain président malgré les tricheries ». « Je prie le camp d’en face de faire attention parce que nous avons accepté beaucoup de choses », a déclaré à la presse, peu après avoir rempli les formalités du dépôt de sa candidature, l’ancien attaquant vedette du Barça.

« Si l’un des Camerounais qui a bien voulu me donner son parrainage est éliminé, je viendrai ici avec toute cette foule qui me suit, et même celle des autres régions, pour les déloger », a-t-il prévenu, s’adressant aux dirigeants actuels de la Fecafoot.

L’ancienne légende du ballon rond et ex-attaquant des Lions indomptables avait annoncé son intention de se porter candidat le 22 septembre, estimant qu’il était temps « de lancer le chantier de la reconstruction » du football camerounais.

Le dépôt de sa candidature intervient alors que la Fecafoot est en crise depuis plusieurs mois. L’actuel président, Seidou Mbombo Njoya, avait été élu en 2018, mais son élection, contestée par plusieurs acteurs de football camerounais, avait été annulée à la mi-janvier par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Malgré tout, il est resté en poste avec pour mission de travailler à l’organisation de nouvelles élections.

Ce maintien en poste a été mal accueilli par une frange d’acteurs sportifs qui avaient alors décidé de nommer un autre président à la Fecafoot. Celui-ci n’a cependant pas bénéficié du soutien des autorités, de la Confédération africaine de football (CAF) ni de la FIFA.

En 2018, Eto’o avait soutenu la candidature de Seidou Mbombo Njoya, mais il exprime aujourd’hui sa « déception ». Les promesses faites il y a trois ans par l’actuel président « me paraissaient dignes d’intérêt pour l’avenir de notre pays », s’était-il justifié.

L’élection du nouveau président est prévue pour le mois de décembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here