Gabon : Incident entre Omar Denis Junior Bongo Ondimba et ses nièces à Paris

0
72

Un incident, entre le dernier fils biologique d’Omar Bongo Ondimba et d’Édith Lucie Bongo Ondimba, et deux de ses nièces, filles de Betty Bongo Ondimba sa demi-sœur, a eu lieu le week-end écoulé à Paris en France, alors que le monde entier vibrait en mode Cop 26 et que des audiences avec le Président Français Emmanuel Macron s’enchaînaient à l’Élysée.

Publiée ce 15 novembre 2021 par Africa Intelligence, un media très introduit dans les affaires de plusieurs palais présidentiels africains, l’information semble s’être très rapidement transformée en une cabale médiatique contre le jeune collaborateur du président congolais, dernier né de feu Omar Bongo Ondimba, et demi-frère du Président Gabonais.

Cependant, au regard de la reprise en chœur, du récit du Média Africa Intelligence par plusieurs médias gabonais et étranger, il se présente donc l’impérieuse nécessité de se poser la bonne question, notamment celle de savoir ce qui se serait réellement passé entre Omar Dénis Junior Bongo Ondimba et ses deux nièces Marie et Lucie Ondzounga.

L’incident de Paris qui semble mettre en lumière le malaise des relations du clan Bongo Ondimba, notamment entre Omar Dénis Junior Bongo Ondimba et sa famille paternelle, a eu lieu le vendredi 12 novembre 2021 dernier dans un restaurant parisien.

En effet, cette situation insolite, entre oncle et nièces, que d’aucuns se sont précipités de qualifier d’incident diplomatique entre le Congo et le Gabon n’est tout simplement qu’un malaise familial.

D’ailleurs, la plainte qui aurait été déposée par Mme Betty Bongo Ondimba maman des deux filles, serait à l’encontre de Hugues Henry Ngouelondele et non  de Mr Omar Denis Junior qui a vu comme tout le monde les événements se déroulés sous ses yeux sans trop comprendre ce qui se passait dans un calme absolu comme à son habitude, comme l’indique le média Africa Intelligence.

Pour l’heure, on retiendra qu’effectivement, il y a eut un malentendu entre un oncle et ses nièces, mais cet accrochage n’aurait en aucun cas le mérite d’être élevé au rang d’incident diplomatique entre Libreville et Brazzaville et qu’en outre le cours de la procédure judiciaire rétablira certainement la vérité des faits de cet incident.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here