Gabon : Des jeunes en plaidoyer pour la fin des violences post-électorales

0
167

C’est pendant plus d’une heure d’horloge que les membres de la nouvelle plate-forme d’Échanges, de Réflexion et de Consultation Citoyenne (PERCIJ), née le 1er Octobre 2021, ont échangé ce jeudi 14 Octobre 2021avec le Ministre d’État,  Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique.

Mené par Monsieur Samson KOMBILA BOUBALA, Coordinateur National de ladite structure, qui présentera à son hôte les objectifs et les perspectives avenirs du PERCIJ dans un contexte ou le Gabon, depuis 1990 n’est jamais sorti d’une élection présidentielle sans heurts et connaître un climat apaisé, favorable au développement économique et au social.

Pour les membres du  PERCIJ  les violences post électorales, le taux élevé d’abstention et l’instabilité politique des jeunes qui vont de parti en parti à la quête d’un idéal constituaient les centres d’intérêts de cette plate-forme qui, depuis sa sortie officielle, le 1er Octobre dernier, va à la rencontre des leaders politiques de tous bords, des acteurs de la société civile et des jeunes pour recueillir des pistes de solutions relatifs à leurs thématiques.

Au regard de la profondeur et de la pertinence des  thèmes abordés, le Ministre d’État Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU, par ailleurs membre du comité permanent du bureau politique du PDG et Député  de NDINDI (HAUTE BANIO),  dans la province de la NYANGA, va dans un langage franc parlé, imprimé d’un esprit ouvert, dire aux invités du jour, la pertinence d’une telle démarche qu’il voit d’ailleurs précoce quant aux dates des futures élections prévues en 2023.

« le challenge sera périlleux, marqué par un environnement où les frères politiciens d’hier sont devenus ennemis politiques d’aujourd’hui, avec une jeunesse a la recherche d’un meilleur lendemain politique , engloutie dans une précarité sans précédent et surtout sans emploi leur dira t – il avant de conseiller aux membres du PERCIJ de se vêtir de détermination, d’abnégation et de sagesse pour amener les politiciens à agir beaucoup plus pour l’intérêt général et à fédérer toute la jeunesse gabonaise afin de faire d’eux, la voix royale d’une jeunesse responsable , écoutée  et soucieuse de leur avenir et de l’avenir du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here