Gabon : la Journée nationale du drapeau célébrée à l’intérieur du pays sous fonds de la Covid-19

0
34
La JND a été célébrée à l'intérieur du pays malgré la crise sanitaire liée au Covid 19

Instituée le 2 décembre 2009 par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, la Journée nationale du drapeau a été célébrée dans certaines provinces du pays, malgré la pandémie de la Covid 19 qui touche le plus grand nombre des populations gabonaises.

Par Juslin Engongha

 Placée sous le thème : « Citoyenneté nationale, civisme et santé publique », la journée nationale du drapeau n’a pas été célébrée à Libreville. Mais, les gouverneurs, préfets et sous-préfets des provinces telles que le Woleu-Ntem, le Moyen-Ogooué, le Haut-Ogooué, la Ngounié, l’Ogooué-Ivindo…Mais l’édition de 2020 n’a pas été célébrée avec faste comme les précédentes éditons. La pandémie de la Covid-19 a rendu peu reluisant la Journée nationale du drapeau de l’année en cours.

Instituée en 2009 par le Chef de l’Etat, Ali Bongo, la Journée nationale du drapeau, a rappelé Michel Menga M’Essone, ministre de la Culture, sa vocation est de permettre aux Gabonais de réaffirmer leur attachement aux valeurs de la nation et leur appropriation des symboles républicains par l’incitation au patriotisme et au renforcement du civisme. Cette année, la célébration de la 11e édition a été dysfonctionnée par la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. Des conférences débats ont été animées liées au thème de l’année par des experts cochés par les plus hautes autorités provinciales. Et ce, dans le seul but de faire réminiscence aux valeurs de cet emblème national.

C’est ce qu’a rappelé le ministre de la Culture, notamment sur la problématique posée autour de ce thème évocateur. Celui-ci s »appesentit sur  l’éternelle question du rapport de l’homme à la société, d’un peuple à sa Nation et des relations entre les humains. Un appel au civisme et au respect des mesures barrières en cette période de crise sanitaire.

Considérant la paix et la santé comme des gages d’équilibre et d’harmonie qui masquent parfois la complexité et la délicatesse du fonctionnement d’une République, les plus hautes autorités, à travers la JND, ONT appelé les populations gabonaises en ce jour de commémoration, à adhérer aux valeurs de civisme et de solidarité. « Les périodes de maladies permettent à un être  humain d’apprécier l’importance des organes de son corps. Il en est de même, pour les moments de crises dans un pays » a fait savoir le patron de la Culture, dans l’extrait de son allocution.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here