Homosexualité : ‘’ ce régime multiplie les manœuvres visant à aggraver le chaos’’ dixit Jean Ping

0
17

Par Tar’Engongha

Ce régime multiplie les manœuvres visant à aggraver le chaos et à susciter la stigmatisation du Gabon par l’opinion internationale », a précisément dénoncé Jean Ping dans sa déclaration publiée en son nom et pour le compte de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) dont il est le patron.

Dans cette première réaction depuis l’ouverture du débat sur la dépénalisation de l’homosexualité dans le pays, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) soutient que lui et sa coalition « ont d’abord privilégié, l’écoute et l’observation attentive ».

« La CNR note, pour le regretter, que le Gabon est aujourd’hui, face à cette question, davantage tiraillé entre les errements du régime usurpateur et un peuple Gabonais qui, dans sa grande majorité fait bloc autour de ses valeurs culturelles, sociétales, spirituelles et religieuses. En effet, une société ne peut se construire contre ses valeurs profondes et contre sa Loi Fondamentale », peut-on lire dans la déclaration ventilée à souhait dans toute les rédactions et sur les réseaux sociaux.

Pour la CNR la vive réaction des Gabonais à « cette initiative surprenante, se traduit par une stigmatisation collective dont la responsabilité incombe aux apprentis sorciers, auteurs de cette initiative ».

« La CNR engage solennellement la responsabilité des auteurs de cette énième provocation face au risque d’une déflagration au sein de la société gabonaise. Comme à son habitude, le pouvoir en place n’a jamais su aborder les vrais problèmes de la société », poursuit le texte avant de conclure : « il est plus qu’impérieux que soient prises en compte les aspirations profondes du peuple Gabonais exprimées en 2016, car la réponse à tous ces problèmes réside, comme tout le monde le sait, dans la reconnaissance de la victoire du Président Jean Ping ».

« Aujourd’hui vous avez fait œuvre utile », a dit pour sa part le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé remerciant les sénateurs pour « ce vote historique »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here