Gabon : Le gouvernement allège les mesures sécuritaires

0
42
Parmi des mesures prises par le Chef du gouvernement, l'ouverture des frontières aériennes, maritimes et terrestres

C’est au cours d’une conférence de presse que le premier ministre, Julien Nkoghe Bekale et les membres de son  gouvernement impliqués dans la gestion de la crise sanitaire dû  au  coronavirus ont annoncé la première phase  de l’allègement des mesures restrictives.

Par Juslin Engongha

Après plus de trois mois de confinement partiel  sur tout le territoire national, le gouvernement de la République vient de dévoiler la première phase des mesures d’allègement  restrictives au vu du taux réduit des personnes infectées par le virus de  la Covd-19 au Gabon. C’est donc l’Immeuble Arambo de Libreville qui a servi de cadre ce mardi 30 juin 2020 à une conférence de presse gouvernementale prévue à cet effet. Lors de ce face à face entre les professionnels des médias, le chef du gouvernement et certains membres de son équipe impliqués dans la gestion de la crise sanitaire du coronavirus, plusieurs  questions ont été posées et des réponses apportées liées au bilan à mi-parcours de la gestion de la crise sanitaire du moment. Au nombre desquelles, l’allègement partiel des mesures restrictive.

Parmi ces mesures d’allègement et d’après le premier ministre Julien Nkoghe Bekale, les travailleurs de tout secteur confondu peuvent  désormais s’arrimer aux heures habituelles du travail (de 7h30mn à 15h30mn). En plus,  l’ouverture des frontières internes et des transports, la reprise effective des activités commerciales (hôtels et restaurants), etc. Bref, toutes ces mesures d’allègement sont rentrées, selon le chef du gouvernement,  en vigueur dès ce mercredi 1er juillet 2020 à partir de 5heure du matin.

Ce n’est pas tout. Dans le secteur scolaire, le natif de Ntoum a indiqué que seuls les apprenants des classes de terminales renoueront avec leurs salles de classes dès  le lundi  20 juillet prochain en vue de préparer leurs examens de baccalauréat qui aura lieu, a-t-il mentionné,  le 15 août de l’année en cours. Par contre, les élèves qui sont  dans les  classes sans examens peuvent déjà se frotter les mains en se contentant de leurs moyennes des  deux premiers trimestres. Lesquels  qui leur valideront leur passage ou non en classe supérieure. Quant aux élèves des classes de 5è année et ceux de  la 3è,  ils ne passeront pas leurs examens cette année.

En clair, il est question pour le gouvernement de mettre en place un nouveau plan socio-économique et politique dans notre pays. Ce nouveau plan passe par l’allégement des mesures restrictives instaurées par l’Exécutif depuis le mois de mars dernier. Date à laquelle les premiers symptômes de la Covid-19 ont fait leur apparition au  Gabon.

Au ministère de l’Intérieur, le chef de ce département, Lambert Noël Matha a quant à lui annoncé le réaménagement des heures de couvre-feu. Pour lui, le couvre-feu est désormais instauré de 20h à 5h avec l’ouverture de la circulation entre la capitale et l’intérieur du pays. Mais, les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont également ouvertes. En sus, les rassemblements de plus de  10 personnes  sont interdits.  Par contre, le port du masque reste toujours obligatoire.

S’agissant du  département des Affaires étrangères,  le ministre d’Etat Alain Claude Billié By Nze est revenu sur la seconde phase des Gabonais bloqués à l’étranger tout en indiquant que ces derniers doivent se faire enregistrer dans les ambassades et consulats. Mais, des critères d’éligibilité sont  de mise, a insisté le membre du gouvernement. Par conséquent, la seconde phase du  rapatriement de ces Gabonais de l’Etranger se fera sous peu, a-t-il conclu. Une notification a déjà été faite aux ambassades et postes consulaires pour la circonstance.

Au département de l’Enseignement supérieur, le ministre Jean De Dieu Moukagni Iwangou a fait savoir à l’assistance que les cours reprendront dans toutes les universités et grandes écoles dès le 13 juillet prochain. Et ce, jusqu’au 3 août pour le premier semestre de l’année académique en cours. Dans le secteur des transports, le chef de ce département a pour sa part revu à la hausse le nombre de deux à quatre usagers à bord des véhicules à usage de taxi.

Le ministre du Commerce a de son côté annoncé l’ouverture des hôtels et restaurants. Tout en mentionnant que les clients devraient faire des commandes à distance. La limitation du  nombre de places  et le respect de la distanciation physique sont obligatoires. Enfin, le calendrier de la reprise des cours au secondaire a été remanié. Pour le ministre de l’Education nationale, seuls les élèves des classes de terminales qui vont reprendre le chemin de l’école afin d’affronter leur examen de baccalauréat de cette session. Ces cours, selon le ministre auront lieu 13 juillet au 20 août prochain. « Les chefs d’établissement vont d’abord procéder au nettoyage de leurs établissements, puis procéder à la désinfection des salles de classes selon les normes des mesures barrières » a mentionné le Pr Daouda, ministre de l’Education nationale. A en croire l’autorité ministérielle, la rentrée administrative  pour l’année scolaire 2020-2021 aura lieu au mois d’octobre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here