Gabon : Retour au confinement partiel

0
23

Le gouvernement vient d’animer une conférence de presse au de laquelle, le premier ministre Julien Nkoghe Bekale a annoncé le retour au confinement partiel pour le Grand Libreville.

Par Juslin Engongha

L’Immeuble Arambo de Libreville a accueilli le gouvernement avec les hommes et femmes des médias. Objectif : annoncé les nouvelles modalités du confinement dit partiel et d’autres mesures liées la limitation de la propagation du Covid-19 dans le Grand Libreville en particulier et du Gabon en général. Dans un cadre interactif entre les membres du gouvernement, le premier et les journalistes, le confinement partiel, selon le chef du gouvernement Julien Nkoghe Bekale , va donc donner à la population l’occasion de pouvoir à nouveau se déplacer. Ce déplacement doit se faire s’il est nécessaire et essentiel. Car, c’est en allant dehors qu’il y a un risque de contracter la maladie et au retour contaminer le reste de la famille, fragilisant ainsi les personnes atteintes de coronavirus.

En sus, la nouvelle stratégie de riposte   contre le Covid-19 a été dévoilée par le gouvernement. Sur le plan sanitaire, elle consiste à réorienter la prise en charge des personnes Covid-19 en fonction de leur état de santé. En effet, l’objectif est de réserver les hôpitaux aux patients qui sont dans un état alarmant et de pourvoir suivre en ambulatoire les personnes asymptomatiques et les cas légers. Avec le recul, hospitaliser une personne qui n’est pas malade pendant 3 à 4 semaines est assez difficile.

La procédure consistera pour les patients asymptomatiques à les mettre en confinement à domicile et leur donner suffisamment de masques pour protéger les autres membres de leur famille. Cependant, si les conditions de mise en confinement ne sont pas réunies, le cas positif pourra être mis en quarantaine dans les structures dédiées à cet effet.

L’urgence aujourd’hui est la prise en charge des cas sévères et surtout des personnes présentant des comorbidités que nous enregistrons de plus en plus parmi les malades hospitalisés. Les personnes bien portantes, les porteurs sains pourront être pris en charge en ambulatoire ou à domicile avec un kit sanitaire d’accompagnement. Le port obligatoire du masque aujourd’hui est une forme de confinement individuel lorsqu’on est hors de chez soi.

En dehors des sorties non essentielles, il y a les visites à domicile. La maladie ou la mort ne doivent pas venir nous trouver dans notre maison, c’est pourquoi, nous demandons à tous les patients diabétiques, hypertendus, insuffisants rénaux, ceux atteints d’une insuffisance respiratoire de dire non aux visites, de dire non aux sorties non essentielles et de se protéger. Le port du masque doit être votre nouveau vêtement, même à la maison. Et si vous présentez un quelconque symptôme, il faut vous rendre dans la structure sanitaire la plus proche et ne pas attendre que la maladie s’aggrave. Car c’est lorsqu’on arrive trop tard à l’hôpital, que la maladie devient difficile à traiter.

 

Sur le plan de la surveillance épidémiologique, nous avons enregistré 35 nouveaux cas, ce qui porte à 211 le nombre total de cas déclarés positifs au Gabon. Nous avons 13 guérisons, soit un total de 43 personnes guéries, a fait savoir le ministre de la Santé.

Pour Lambert Noël Matha, ministre d’Etat en charge de l’Intérieur« Ce n’est qu’avec le respect des gestes barrières que nous arriverons à atténuer l’impact du Covid-19 dans notre pays.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here