ORABANK Gabon : La nébuleuse ?

0
134
L’implication d’ORABANK Gabon au vu de la loi, se résume en complicité de détournements des fonds publics et blanchiments des capitaux

La banque panafricaine ORABANK Gabon est pointée du doigt pour des récurrents scandales financiers de grande ampleur auxquels elle fait face ces dernières années.

Par JE

ORABANK Gabon. C’est bien cette institution financière panafricaine qui est aujourd’hui au centre d’un scandale financier sans précédent. A l’intérieur de cet établissement bancaire, les manipulations financières dignes d’une mafia sicilienne sont orchestrées au fil des ans. Il a fallu l’Opération Scorpion pour démanteler ce réseau mafieux qui met à nu plusieurs personnalités. Lesquelles qui sont impliquées dans cette affaire.

L’implication   d’ORABANK Gabon   au vu de la loi, se résume en complicité de détournements des fonds publics et blanchiments des capitaux se chiffrant à hauteur d’un montant mirobolant de 60 milliards de nos francs ’’de virements non identifiés’’ qui auraient transité dans le compte d’Orabank Gabon de la Société gabonaise de raffinerie(Sogara). Ces opérations ont sans doute eu l’aval de la hiérarchie d’Orabank. C’est-à-dire de la direction générale en passant la direction des affaires juridiques jusqu’aux confins de la direction provinciale de l’Ogooué Maritime. Ce, d’autant plus que leur complicité est clairement établie dès lors qu’aucune opération de cette envergure ne peut se faire sans passer par les responsables de toutes ces directions.

Comment une banque peut-elle se permettre orchestrer de telles malversations financières en opérant des virements ’’non identifiés’’ dont la valeur globale se situerait autour de 61 milliards FCFA ? Comment une telle somme trouve-t-elle son origine dans les mouvements de comptes de raffinerie et dont la destination reste inconnue ? Comme cette manne financière aurait-elle été transitée par Orabank Gabon ? Ce sont là autant de questions que bon nombre de citoyens se posent.

Autrement dit et selon certaines sources concordantes, les scandales financiers deviennent une tradition à la banque Orabank Gabon. Pour preuve, l’affaire de la société SOGAD actuellement en suspend dans les tribunaux est un exemple patent. En plus de cela de cette affaire, la banque  Orabank Gabon est estée en justice au Gabon pour cause de plusieurs plaintes formulées par ces clients en son encontre pour les mêmes faits.

Plusieurs de ces clients se plaignent des pratiques mafieuses qui sont récurrentes à l’établissement bancaire du continent indiqué. A en croire ces derniers, pour obtenir un crédit à Orabank Gabon, ils sont obligés de proposer des commissions d’un pourcentage considérable du montant sollicité. Une fois l’accord conclu, les agents véreux en charge du dossier vont travailler les dimanches pour le dossier de crédit.

Au vu de toutes ces malversations financières dont fait l’objet la banque Orabank Gabon, plusieurs observateurs du monde des affaires local se demandent où se trouve la fameuse Anif (Agence nationale d’investigations financière). Cette police financière serait-elle aux ordres des banques en général et d’Orabank Gabon en particulier ? Cette question vaut son pesant d’or. Ce d’autant plus que certaines sources disent que l’Anif entretiendrait des relations incestueuses avec Orabank Gabon. Ce n’est tout. D’autres affirment que l’agence produirait parfois des faux rapports en faveur Orabank Gabon pour couvrir ses malversations menées au détriment de ses clients. Alors que les agents de l’Anif sont à plus de 15 mois de salaires impayés. Allez-y comprendre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here