EEG : l’UCFEEG autour de sa fête

0
136
Cette journée a été également l’occasion pour la présidente de l’UCFEEG, Gertrude Ada Mba, initiatrice de ces journées, de faire savoir que « les femmes de son mouvement chrétien doivent s’arrimer à la politique de la décennie de la femme et promouvoir leur autonomisation »

Pour la 2è édition consécutive, les membres de l’Union chrétienne des femmes de l’Eglise évangélique du Gabon(UCFEEG) vient de célébrer avec faste leur journée nationale.

Par Juslin Engongha

C’est la paroisse protestante d’Owendo-SNI qui a abrité ce samedi 4 mai 2019 la célébration pour la 2è fois consécutive la journée nationale de l’Union chrétienne des femmes de l’Eglise évangélique du Gabon(UCFEEG). Une journée placée sous le thème du mois de mai sur « la soumission n’est pas une oppression »et dont le thème de la journée était axé sur « la femme chrétienne pour une grande liberté d’action ». Tous ces deux thèmes ont été tirés dans les Saintes écritures du l’ancien au nouveau testament.

Les manifestations y relatives ont débuté par la cérémonie d’accueil (communément appelé en langue Fang, Ndoubane). Puis, celles-ci se sont poursuivies par un culte, entrecoupé de deux discours de circonstance. Sur le volet liturgique, une petite méditation a été dite par madame Evélyne Nguema Alloghe. Puis, le pasteur de la paroisse éponyme, Sylvain Alloghe Engo. Lequel qui a plongé des fidèles dans la prédication autour du thème : « femme chrétienne, lèves-toi pour exercer la maternité ».  Et de prodiguer  que « la femme chrétienne est intimement liée à l’esprit saint (….) elle vise à transformer les âmes ». C’est par la suite de cette homélie que  deux allocutions ont été pontées. D’abord, celle de la présidente d’honneur de l’UCFEEG.

Il s’agissait pour Jeannette Bouengounou d’interpeler  ses sœurs « d’être des femmes que l’Eglise peut compter ».Puis, le message du Révérend pasteur, responsables des œuvres de l’Eglise. Sur ce, le Pasteur Assoumou Kiki a conscientisé les femmes sur leur importance dans la société humaine, au sein de l’EEG et leur apport sur le développement socioéconomique du pays.

Après quoi, les fidèles ont pu non seulement visiter les stands d’exposition-vente des produits locaux fabriqués par les femmes de l’UCFEEG. Mais aussi, celles-ci ont également bénéficié les consultations gratuites plusieurs maladies telles que le VIH/Sida, le paludisme et bien d’autres. Cette journée a été également l’occasion pour la présidente de l’UCFEEG,  Gertrude Ada Mba, initiatrice de  ces journées,  de faire savoir  que «  les femmes de son mouvement chrétien doivent s’arrimer à la politique de la décennie de la femme et promouvoir  leur autonomisation ». Tout en s’inculquant aux valeurs morales et sociales et sociétales, a-t-elle ajouté.

Retenons que la deuxième édition de cette rencontre des femmes de l’UCFEEG a vu la présence des membres de quatre principales régions synodales du Gabon, dont l’Ogooué-Estuaire, le Woleu-Ntem, le Ntem et l’Ogooué-Ivindo. Et leurs sœurs de l’Eglise catholique de l’archidiocèse de Libreville. Outre  des aspects festif et ecclésiastique, cette fête revêt également un caractère  économique. D’autant plus qu’au cours de cette journée,  les femmes commercialisent leurs produits et en tirent des dividendes.

Comme c’est devenu une tradition, la journée nationale de l’UCFEEG est désormais fêtée chaque mois de mai de  chaque année. Après l’édition de 2018 que la paroisse de Baraka-Mission  a abritée, les manifestations de cette année ont eu lieu le 4 mai dernier à la paroisse ’’d’Amour’’ d’Owendo-SNI. Pourquoi le choix porté sur le mois de Mai ? « Le mois de mai est une période exceptionnelle qui marque la célébration de la journée nationale et internationale de la femme. C’est pour nous l’occasion de valoriser la femme de l’UCFEEG et de partager nos expériences, de promouvoir le leadership féminin… », a expliqué la présidente nationale de l’UCFEEG. Le rendez-vous a été donc pris pour l’année prochaine dans une région synodale qui sera choisie au moment opportun par la présidence de l’UCFEEG.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here