Gabon : DU contre ’’les mesures incongrues’’

0
141

Par la voix de son vice-président, Simon Ndong Edzo, le mouvement syndical Dynamique unitaire (DU) a fait un point de presse au cours duquel il a condamné toutes les récentes  mesures gouvernementales qu’il juge incongrues.

Par JE

La confédération syndicale Dynamique unitaire(DU) a animé un point de presse à son siège de Libreville ce mercredi 10 avril pour attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur deux points à savoir : le dialogue ’’utopique’’ annoncé par le gouvernement et ’’son obstination à imposer’’ les mesures d’austérité aux travailleurs , aux élèves et l’acharnement du gouvernement tout en utilisant les voies judiciaires sur le président de la confédération syndicale DU, Jean Rémy Yama.

S’agissant du premier volet, Simon Ndong Edzo a fait savoir que le gouvernement, après avoir pris la décision ’’de l’utopie d’un dialogue social et après avoir précarisé, déshumanisé , tué les Gabonais, a d’emblée unilatéralement pris une bactérie  des mesures telles que le paiement au trentième, le gel des stages, des recrutements, des intégrations, des concours, (…)la basse de salaire de 5% ; 10% et 15%’ ’ , etc…la liste de toutes ces mesures n’est pas exhaustive. Pour le premier vice-président de DU, « ce fameux dialogue social constitue une utopie, une hypocrisie ». Le gouvernement, a fait savoir  ce dernier, n’a jamais et ne pratique pas le dialogue au sens de l’OIT (Organisation internationale du travail). Et d’ajouter que « toutes les mesures d’austérité nécessitent l’implication du président de la République  et dans la moindre mesure, du premier ministre, en tant chef de l’administration gabonaise ».

En ce qui concerne et sur le second et dernier volet de cette déclaration, la confédération DU soutient les mouvements de contestation initiés par les élèves contre ’’une réforme jugée incongrue’’.  Laquelle liée aux conditions d’étude aux élèves des classes de terminales et d’attribution de la bourse universitaire. De ce fait, elle condamne vigoureusement les violences des forces de sécurité qui tirent les élèves marchant et protestant pacifiquement dans la rue.

Sur tout autre plan, Simon Ndong Edzo  et les siens condamnent l’acharnement du gouvernement contre le président de DU et invitent les travailleurs à soutenir Jean Rémy Yama à son audience correctionnel prévu le 15 avril en cours au tribunal de Libreville.  En revanche, DU rejette toutes les mesures d’austérité et met en garde le parlement en l’invitant à ne pas adopter le projet de loi de la mise en place de la contribution sur les Hauts revenus. Et ce, au risque selon la DU, de se mettre à dos des travailleurs et le peuple gabonais. Sur tout autre volet, la DU exige le gouvernement de lever de plusieurs mesures, dont la réhabilitation administrative de la Conasysed. Au sujet des nouvelles modalités ’’iniques et impopulaires’’ d’attribution de bourse des nouveaux bacheliers dont 12/20 de moyenne au Bac et avoir 19ans au plus. Cette décision, d’après Ndong Edzo incombe au gouvernement et non aux syndicalistes. Enfin, la confédération DU invite les travailleurs, les retraités, les agents de la main d’œuvre non permanente, les étudiants et élèves, des organisations syndicales à prendre part à la grande assemblée générale qu’elle organise le samedi 27 avril prochain à 10heures au terrain de basketball de la Cité Awendjé.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here