Etat de santé d’Ali Bongo : le BDP rompe son silence

0
98
il condamne les actions du collectif des leaders de l’opposition ’’Appel à Agir’’, qui selon lui, reposeraient essentiellement sur l’état de santé d’Ali Bongo

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée à Libreville le samedi 16 mars dernier, Paskhal Nkoulou, président du Bloc démocratique populaire(BDP) a condamné les agissements  des opposants qu’il qualifie ’’d’ errants’’  et des ’’prestidigitateurs politiques’’ de la majorité qui ne cessent de malmener  la question de la gouvernance du Gabon depuis la dégradation de  l’état de santé du président Ali Bongo.

Par Juslin Engongha

Depuis la dégradation de la santé du président de la République Ali Bongo, plusieurs voix s’élèvent et se  divergent sur la conduite des affaires de l’Etat. Si du côté de l’opposition, la Cour constitutionnelle doit prononcer la vacance du pouvoir. Il n’en est rien pour les partis politiques alliés à la mouvance présidentielle.  C’est le cas du Bloc démocratique populaire(BDP). Un parti politique qui converge à la gouvernance du Chef de l’Etat. Lequel Paskhal Nkoulou est le seul leader. Ce dernier est sorti de son auberge le samedi 16 mars dernier devant des hommes des médias locaux et internationaux. Concernant son ancienne famille politique (majorité présidentielle), le conseiller politique du Chef de l’Etat a regretté « toute agitation qui serait risible si on ne percevait pas les liens et les passerelles tissés entre les agitateurs et certains barons du pouvoir qui nourrissent des agendas personnels, mais manquent de courage pour agir à visage découvert ».

En revanche, il condamne  les actions du collectif des leaders de  l’opposition ’’Appel à Agir’’, qui selon lui, reposeraient essentiellement sur l’état de santé d’Ali Bongo. Lequel collectif qui pense, ajoute-t-il,  que le Chef de l’Exécutif  ne serait plus en capacité d’exercer  les fonctions présidentielles.  Sur ce volet, le premier responsable du BDP a invité le nouveau premier ministre à instruire le gouvernement à communiquer sur toutes les questions de la vie publique. Enfin, le président du BDP  a encourager et soutenir davantage les juges constitutionnels de la Cour constitutionnelle qui d’après lui, ont su démontrer la justesse de leur décision parfaitement encadrée par la loi.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here