Marine française : Escale du Porte-hélicoptères Amphibie Mistral à Libreville

0
375
Les personnalités politico-administratives et militaires Franco-gabonaises

 Philippe Autié, Ambassadeur, Haut Représentant de la République française au Gabon, et le capitaine de vaisseau Vincent Sébastien, Commandant le Task Group 451.04 et le Porte-hélicoptères Amphibie (PHA) « Mistral », ont invité une délégation des plus hautes autorités gabonaises pour une démonstration à la mer, au large des côtes Librevilloises. 

Par JE (Sce : Com.AFG)

Transportée par hélicoptère, cette délégation était notamment composée de : Pierre-Claver Maganga Moussavou, vice-président de la République, Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre, Chef du Gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda, Ministre d’Etat, Ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du territoire, Abdu Razzaq Guy Kambogo, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l’Intégration régionale, de la Francophonie et des Gabonais de l’étranger, Patricia Taye, Ministre déléguée auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de l’Administration du territoire, des Collectivités locales, de la Décentralisation, chargé de la Citoyenneté et de l’Immigration, ainsi que de Serge Ename Nsolet, Secrétaire général adjoint de la Président de la République, et du général de corps d’armée Ferdinand Gaspard Olame Ndong, chef d’Etat-major de l’armée gabonaise. Ahmad Allam-Mi, Secrétaire général de la CEEAC, et le général Jean-Pierre Perrin, commandant les Eléments français au Gabon (EFG), étaient aussi présents.

Le PHA Mistral, qui assure des missions de connaissance, anticipation, prévention, protection, intervention et de dissuasion, est l’un des fleurons de la flotte française. La Marine Nationale française dispose de trois Porte-hélicoptères Amphibies, qui représentent le deuxième type de navire le plus important dans la flotte française après le porte-avions Charles de Gaulle.

Long de 199 mètres et large de 32 mètres, de plus de 20 000 tonnes, le PHA est un navire innovant et polyvalentOutil de commandement et de projection de forces, le PHA peut, depuis son pont d’envol, déployer une force aéromobile complète constituée d’hélicoptères de combat (jusqu’à 16 hélicoptères embarqués et jusqu’à 6 décollage en même temps), destinée à conduire des frappes ou des opérations de surveillance d’un territoire. La capacité amphibie du PHA lui permet, grâce aux engins de débarquement rapides et chalands de transport de matériel, de projeter des troupes et véhicules de la mer vers la terre, mais aussi de mener des opérations de secours aux populations (assistance après un sinistre, etc.). Sa modularité lui permet d’embarquer un état-major et de mettre en œuvre un poste de co-mmandement de forces interarmées pour la conduite d’une opération nationale ou multinationale depuis la mer. Le PHA dispose d’un véritable hôpital embarqué permettant de faire face à une crise sanitaire de grande envergure (blocs opératoires, salle de traitement des grands brûlés, etc.).

Avant de s’arrêter au large de Libreville, le PHA Mistral a fait escale à Port-Gentil du 14 au 17 février 2019. A cette occasion, des rencontres ont eu lieu avec les autorités locales, ainsi que des formations avec la marine gabonaise et un cocktail avec la communauté française. Cette escale de cinq jours au Gabon se déroule dans le cadre de la mission Corymbe. Cette mission, initiée en 1990, a pour objectif de renforcer la sécurité maritime dans la zone du golfe de Guinée, en réponse aux demandes des pays de la zone. Elle permet par ailleurs la mise en place d’exercices de coopération militaire avec les pays de la zone et l’entraînement des forces françaises au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here