CEDEF : 7è Rapport national validé

0
176
La ministre Estelle Ondo attend des réflexions concrètes pour valider la CEDEF

L’atelier de validation du septième rapport national sur la mise en conformité à la CEDEF a pris fin vendredi 23 février dernier sur une note de satisfaction partagée.

Par Juslin Engongha

Pendant deux jours (du 22 au 23), les participants ont pu revisiter la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes(CEDEF) et apprécier sa mise en œuvre au Gabon à travers les évaluations intervenues dans son cadre légal d’une part, et d’autre part, à travers le souci du Gabon, de venir à bout des pesanteurs de toute nature qui entravent l’efficacité de la mise en œuvre de ladite convention. Et ce, au regard des recommandations issues du comité CEDEF, au terme de la présentation de son 6è rapport par le Gabon en 2015.

Au terme de cet atelier, il a été sur question, selon  Estelle Ondo, ministre de l’Egalité des chances, aux participants  de répondre aux nombreuses recommandations formulées par ce comité à l’endroit du Gabon pour évoluer et encourager la convention en question qui vise à  installer une égalité des droits entre les citoyens d’un même pays. A en croire Nicole Nguéma Metogo, experte en genre et Droits humains qui a fait savoir que « les textes qui ont été revisités au cours de cet atelier sont d’ailleurs prescrits dans la constitution gabonaise ». De son côté, la société civile représentée par Léa Béatrice Akué Menié, née Ndoumou Obounou, membre de l’ODEFPA a quant à elle indiqué que « l’apport de son organisation à cette rencontre était de faire connaître aux femmes, aux veuves et aux jeunes filles leurs droits et devoirs ». Notons que l’atelier de Libreville a pris fin sur une note de satisfaction partagée et le 7è rapport du Gabon adopté. Lequel qui est basé sur les droits des genres et serait présenté sous peu à Genève(Suisse) au cours d’une grande assemblée qui réunirait tous les acteurs impliqués de la planète impliqués dans ce domaine.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here