Suite à l’agression du président de la Commission de la CEMAC: l’institution condamne l’acte et entend hisser les auteurs en justice

0
93

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), le gabonais Daniel Ona Ondo  a été victime d’une agression verbale à Paris en France le vendredi 16 février 2019 dernier par les activistes de la Diaspora gabonaise. Suite à cette agression, cette institution a condamné cet acte ignoble le samedi dernier à Malabo et entend poursuivre les fauteurs de troubles.

Par JE

En mission officielle, à l’invitation de la Banque de France et de la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (FERDI), le président de la Commission de la CEMAC, le Professeur Daniel Ona Ondo,  a été victime d’une agression verbale de la part des activistes de la diaspora gabonaise, le vendredi  15 février dernier à Paris, pendant qu’il sortait  d’une réunion de haut niveau où il a fait entendre la voix de la CEMAC sur des questions de politiques de change et du développement durable.

Face à cette situation,  la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale a  condamné l’agression de son président, tout exprimant son indignation.

«La Commission de la CEMAC condamne avec la plus grande fermeté cet acte délibéré et marque sa profonde indignation au regard des propos tenus par les activistes dans une vidéo rendue publique le même jour», indique le communiqué.

Pour la commission de la CEMAC, son président a fait «l’objet d’invectives qui ne visaient qu’un seul but, ternir l’image et salir la réputation du premier responsable de notre Institution sous régionale».

Au regard de la gravité de l’agression verbale qu’elle qualifie d’ «une rare violence», la commission CEMAC entend poursuivre devant les juridictions compétentes, les auteurs. Tout comme, elle a réaffirmé son engagement à poursuivre les missions qui ont été assignées par les chefs d’Etat membres.

«Tout en se réservant le droit de poursuivre les auteurs de cette agression devant les juridictions compétentes, la Commission réaffirme sa détermination et son engagement à poursuivre ses missions sous la conduite du Président de la Commission, conformément au mandat et à la confiance placée en lui par les Chefs d’Etat de la CEMAC».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here