COOPERATION GABON-BAD

0
244
Ce financement de la réflexion de tout le réseau d’eau de Libreville devrait permettre, dès la fin des travaux, d’avoir de l’eau d’Owendo à Akanda sur un linéaire de 300 Km

77 milliards de FCFA pour l’extension du réseau d’eau de Libreville et Owendo

Pour faire face à la forte demande des consommateurs en eau potable dans les principales villes du pays à savoir Libreville et Owendo, l’institution financière panafricaine, la Banque africaine de développement(BAD) vient d’accorder  au gouvernement gabonais , un prêt de 117 millions d’euros(soit 70 milliards de nos francs) pour résorber le phénomène du manque de ce précieux liquide tant décrié par des populations des villes concernées.

Par Juslin Engongha

Ça y est ! Les consommateurs  en manque d’eau potable des communes de Libreville et d’Owendo pourront se frotter des mains sous peu. Pour cause, le gouvernement gabonais vient d’acquérir d’un prêt de plus de 70 milliards de FCFA auprès de la Banque africaine de développement(BAD). Le gouvernement, représenté par son  ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga et le représentant résident de la Banque africaine de développement, Robert Masumbuko, ont paraphé, le 7 février 2019 dernier  à Libreville, ce protocole d’accord. Lequel qui s’étale  sur un montant de près de 77 milliards de FCFA (117 millions d’euros).  A noter que cet appui financier de l’institution financière panafricaine  est destiné à la réhabilitation et à l’extension  de l’entièreté du réseau d’eau dans des villes de Libreville et Owendo.

Pour Robert Masumbuko, ce protocole d’accord  « est une étape importante. C’est la dernière avant de lancer très prochainement les travaux. Il a par ailleurs ajouté que «  l’accès à l’eau potable dans  les villes de Libreville et Owendo  a été une problématique que le gouvernement de la République et la BAD ont mis comme projet prioritaire, car touchant directement la vie et le bien-être des populations »

Ce financement de la réflexion de tout le réseau d’eau de Libreville devrait permettre, dès la fin des travaux, d’avoir de l’eau d’Owendo à Akanda sur un linéaire de 300 Km. « Libreville s’urbanise à la vitesse grande V. Si vous regardez, partout où les populations s’installent, il y a un besoin en eau potable. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a pris l’engagement ferme de réhabiliter 150 km de conduites en eau potable, et avec une construction de 150 nouveaux équipements. C’est un chantier énorme dont le but final est de faire en sorte que le stress en eau que connait la population gabonaise ne soit qu’un lointain souvenir dans quelques mois. C’est un projet prioritaire », a indiqué le ministre de l’Economie, Jean Marie Ogandaga.

Il faut dire que la BAD accompagne le Gabon dans son programme de développement socio-économique. Récemment, la BAD vient de fait un prêt toujours au gouvernement gabonais d’un montant de 40 millions d’euros le nouveau terminal à marchandises du port d’Owendo.  Puis, en 2018, la même institution financière a fait un renfort de développement au pouvoir de Libreville pour consolider les réformes économiques. Enfin, la Bad et Entreprenarium ont soutenu 200 femmes entrepreneures, en partenariat avec la Confédération patronale gabonaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here