Grogne sociale : L’ONEP annonce son préavis de grève

0
490
Les membres du directoire de l’Organisation nationale des employés du pétrole(ONEP) par la voix de son secrétaire général par intérim, Sylvain Mayabi Binet ,ont annoncé le dépôt sur le table du premier ministre, d’un préavis de grève générale dans le secteur pétrolier et activités connexes.

Au cours d’un point de presse qu’ils ont animés ce lundi 3 décembre 2018 dans un hôtel de la place, les membres du directoire de l’Organisation nationale des employés du pétrole(ONEP) par la voix de son secrétaire général par intérim, Sylvain Mayabi Binet ,ont  annoncé le dépôt sur le table du premier ministre,  d’un préavis de grève générale dans le secteur pétrolier et activités connexes.

Les conditions de travail et de vie des employés du secteur du pétrole dans l’ensemble sont d’une extrême morosité. Pour preuve, les points de revendication contenus dans le cahier de charge de l’Organisation nationale des employés du pétrole(ONEP) en témoignent. Au cours d’un point de presse qu’il a animé ce lundi 3 décembre 2018 dans un hôtel de Libreville, Sylvain Mayabi Binet accompagné des siens, a posé des préalables et des titres de droits à l’endroit de leurs employeurs. Notamment des entreprises pétrolières. Lesquels points, qui, pour eux, doivent être totalement satisfaits.

Au titre des préalables, les membres de l’ONEP exigent le rétablissement des conditions de base nécessaires à un véritable dialogue social. Notamment, le respect des droits fondamentaux de la liberté syndicale et la négociation collective. Ce, conformément aux lois en vigueur. Cela s’ajoute de l’application par les employeurs des dispositions légales et réglementaires en matière d’emploi, de travail et de sécurité sociale. Aussi, l’Onep exige l’application stricte par les employeurs du secteur pétrolier et activités connexes de l’arrêté 262 en son article 18 concernant l’assiette des calculs des heurs supplémentaires. Egalement, l’exonération totale des impôts sur la retraite complémentaire et sur l’ISR de départ en retraite. Bref, la liste n’est pas exhaustive.

En revanche, au titre des points de droit, les pétroliers recommandent à leurs employeurs des différents contrôles de conformité, de plusieurs applications de protocole d’accord et les règlements des différends entre l’Etat, les partenaires sociaux et leurs employeurs, l’arrêt du mauvais traitement des travailleurs gabonais, etc. La liste des points de revendications sur ce point n’est donc pas aussi exhaustive.

De tous ces points de revendications « l’Onep vient par la présente déposer à l’attention du premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, le présent préavis de grève générale du secteur pétrolier et activités connexes du Gabon. Ce préavis reconductible, expire le lundi 10 décembre 2018 à 23h59mn. Passé ce délai, si aucune évolution satisfaisante n’est constatée, l’Onep déclenchera dès le mardi 11 décembre dès 6h au sein de toutes les installations (sites et bases) des entreprises du secteur pétrolier et activités connexes pour une durée de trois(3) jours », a laissé entendre, le  secrétaire général par intérim, Sylvain Mayabi Binet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here