Justin Ndoundagoye : « 49 morts sur le champ de 2016-2017 »

0
216

Selon le ministre des Transports et de la Logistique, c’est le nombre d’individus au Gabon qui ont péri aux accidents de circulation au cours des deux dernières années.

Par JE

L’esplanade du Senat de Libreville a constitué la 3è et dernière étape de la célébration de la journée africaine de la sécurité routière couplée de la journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route. Dans son allocution circonstancielle, le ministre en charge des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundagoye a fait un bref bilan des accidents de circulations qui ont endeuillé plusieurs familles gabonaises au cours de ces deux dernières années. Pour le membre du gouvernement «  49 personnes ont perdu leur vie sur le champ entre 2016 et 2017 ».  Les causes de ces accidents d’après l’autorité gouvernementale sont nombreuses. Pèle mêle, ce dernier a mentionné la fatigue  au volant  ou  le manque d’expérience des chauffeurs, le refus de la priorité, l’excès de vitesse, l’ignorance du code de Rousseau, etc.  Sont autant d’impacts qui sont  à l’origine de nombreux accidents mortels au Gabon.

Malgré les campagnes de sensibilisation de la tutelle à l’endroit des chauffeurs et autres conducteurs terrestres liée à la sécurité routière, les chauffeurs véreux s’obstinent toujours à respecter le code de la route.

Notons que sur le site, après la visite des stands prévus pour la circonstance par le ministre, les prospectus et autres flayers ont distribués par les agents du ministère des Transports  pour une large diffusion sur les mesures de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here