BDC : Guy Christian Mavioga salue l’arrivée du président Ali Bongo à Rabat

0
128
Guy Christian Mavioga, ’’il serait utile et par honnêteté intellectuelle de saluer l’arrivée du Chef de l’Etat gabonais en convalescence en terre marocaine’’

Au cours d’un point de presse qu’il a animé hier jeudi 29 novembre 2018 à son quartier général sis à la zone industrielle d’Oloumi de Libreville, Guy Christian Mavioga, secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien(BDC) a salué l’arrivée au même jour à Rabat(Maroc) du Chef de l’Etat gabonais en convalescence.

Par Juslin Engongha

Après l’annonce du gouvernement par voie de presse du séjour convalescent du président Ali Bongo en terre marocaine, plusieurs voies se sont levées pour saluer cette initiative. C’est le cas du Bloc démocratique chrétien(BDC). Un parti politique de la majorité présidentielle. De par la voie de son secrétaire exécutif, Guy Christian Mavioga, ’’il serait utile et par honnêteté intellectuelle de saluer l’arrivée du Chef de l’Etat gabonais en convalescence en terre marocaine’’ (même si aucune image n’a circulé ni dans les réseaux sociaux, ni dans les médias, Ndlr).

« Selon nos sources d’informations suffisamment fiables, le président Ali Bongo a la plénitude de ses capacités intellectuelles et nous demandons à tout le monde de continuer à prier afin qu’il retrouve ses reflexes physiques qui passent nécessairement par une rééducation qui prendra encore un peu de temps », a affirmé le premier responsable du BDC devant la presse.

Sur ce volet, le BDC s’interroge sur le fait que plus d’un mois que l’état de santé du président se dégrade, les autorités gabonaises gardent le mutisme et  se retrouvent loin de leur Chef, se contentant de subir le rythme de ceux qui ont décidé, à tort ou à raison, de prendre en otage ce dernier à Ryad. « Comment peut-on expliquer jusqu’à ce jour le vice-président de la République, le premier ministre et l’ensemble des présidents des institutions n’aient pas encore rendu visite au président de la République ? » s’est interrogé le porte-étendard du BDC.

Dans le souci d’éviter aux professionnels des réseaux sociaux et autres personnes de mauvaise foi de commenter de manière éhontée la santé du Chef de l’Etat, il serait envisageable, d’après Mavioga,  de voir toutes les autorités gabonaises citées plus haut et même les leaders des partis de la majorité présidentielles se succéder au chevet du président gabonais de manière à rassurer de plus en plus des Gabonais.

Outre  l’état de santé du président Ali Bongo, le ’’SE’’ du BDC a abordé au cours de sa communication  d’autres sujets liés à l’actualité brûlante du moment au Gabon. Sur ce, le BDC a  salué la Cour constitutionnelle, dans sa dernière décision, de la tenue d’un conseil de ministre qui a été récemment dirigé par le vice-président de la République. D’autre part, Guy Christian Mavioga s’insurge contre une main invisible qui aurait empêché le directeur de cabinet du président de la République de sortir hors du territoire national dans le but d’aller s’enquérir de l’état de santé de son chef à Ryad. Il y a quelques jours.

« Quelle serait cette main invisible qui empêcherait le principal collaborateur du président de la République à sortir du pays ? qui s’accapare aujourd’hui du PR quand on sait que même sa propre famille a du mal à le voir, se contentant des informations livrées par des militaires ou des inconnues ? A qui profite l’absence du Chef de l’Etat ? ». Sont entre  autres  autant de questions que s’est  posé le Bdéciste.

D’où pour lui, les Gabonais ont le droit de savoir toutes les vérités et le gouvernement  a le devoir de dire toute la vérité de manière à ce que les rumeurs les plus folles s’arrêtent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here