Coopération : L’Ambassadeur de France lance à Libreville les commémorations du Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale

0
546

Le samedi 10 novembre 2018, M. Philippe Autié, Ambassadeur, Haut représentant de la République française au Gabon, a lancé à Libreville les commémorations du Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale lors d’une soirée à l’Institut français du Gabon. 

Par JE(Sce : service de communication de l’ambassade de France)

En présence du Ministre Biendi Maganga Moussavou, au nom du gouvernement gabonais, de représentants de la communauté française et d’affaires et du corps diplomatique, l’Ambassadeur a inauguré l’exposition intitulée « La Grande Guerre ». Accessible au public du 10 au 20 novembre 2018, elle se compose de nombreuses pièces : des prêts d’objets historiques et de documents d’époque (journaux d’époque, casques, arme, tenues militaires datant de la guerre de 14) par M. Pierre Duro, membre d’honneur de l’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite français (ANMONM) et fondateur de la section Gabon, et le 6ème BIMA, une stèle dédiée aux soldats gabonais morts pour la France, mais aussi des affiches proposées par la Mission du Centenaire, qui retracent l’implication des troupes et portent sur les deux guerres mondiales.

 

La soirée s’est poursuivie avec la lecture de lettres de poilus par des élèves du lycée Blaise Pascal de Libreville, puis la projection du chef d’œuvre de Jean Renoir, le film « La Grande Illusion ». Ces commémorations se sont poursuivies le lendemain à Libreville avec des cérémonies au monument aux morts pour la France de l’ambassade, au camp de Gaulle et au cercle mess Pompidou, mais aussi à Port-Gentil.

Cérémonies de commémoration de l’Armistice du 11 novembre à Libreville. Son Excellence,  Philippe Autié, Ambassadeur, Haut Représentant de la République française, a présidé à Libreville une cérémonie en hommage à tous les morts pour la France au Gabon. Accompagné du général Jean-Pierre Perrin, commandant les Éléments français au Gabon (EFG), et de Mme Francy Degardin, Consule générale, il a déposé une gerbe au pied du monument aux morts et de la plaque en mémoire du lieutenant-colonel André Parant, premier gouverneur de la France libre au Gabon. Les représentants des associations de Français de l’étranger, les conseillers consulaires et les membres de l’Ambassade et du consulat général ont assisté à la cérémonie. La cérémonie de commémoration du 100ème anniversaire de l’Armistice de 1918 s’est ensuite tenue au Camp de Gaulle sous le commandement du général Jean-Pierre Perrin, commandant les EFG, en présence notamment de M. Étienne Massard Kabinda Makaga, ministre d’État, Ministre de la Défense Nationale.

Plusieurs temps forts ont marqué cette cérémonie. L’Ambassadeur a lu le message du Président de la République. Les Ambassadeurs représentant les puissances belligérantes ont, ensemble, procédé à un dépôt de gerbe. En outre, des élèves du Lycée Blaise Pascal ont évoqué les parcours du capitaine Charles N’Tchoréré et du docteur Albert Schweitzer, deux parcours franco-gabonais bousculés par la Grande Guerre. Enfin, l’Ambassadeur de France, le représentant de l’Ambassadeur d’Allemagne et le Ministre de la Défense Nationale ont lu un message de circonstance.

     Commémoration de l’Armistice du 11 novembre à Port-Gentil

Dimanche 11 novembre 2018, M. Christian Hué, Chef de la chancellerie détachée à Port-Gentil, a co-présidé avec M. Patrice Ontina, Gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime, une cérémonie de commémoration du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale pour rendre hommage aux soldats morts pour la France et célébrer la paix.

Cette cérémonie s’est déroulée au Mémorial sur le front de mer à Port-Gentil, en présence des autorités civiles, militaires et religieuses ainsi que des élus et des anciens combattants.

Elle a été marquée par des lectures de lettres de poilus et de textes historiques par des élèves de 3ème du lycée Victor Hugo. Puis, le Chef de la chancellerie détachée a lu le message du Président de la République. Par ailleurs, les hymnes nationaux gabonais et français ont été interprétés par la fanfare municipale, puis par les élèves du lycée a cappella.

Enfin, après l’hommage aux morts, le Capitaine de corvette Pouta Pouta s’est vu décerner la médaille d’argent de la Défense nationale.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here