Second tour des législatives au canton Ellelem: Edgard Owono Ndong serait le 143ème député à l’Assemblée nationale

0
158

C’est le candidat du Rassemblement Héritage et modernité(RHM) qui sortirait vainqueur au terme du second tour des législatives au 2è siège du département du Woleu.

Par  Juslin Engongha

le premier tour de l’élection du député du 2è siège du canton Ellelem, dans le département du Woleu à Oyem( province du Woleu-Ntem) s’est finalement tenue le 27 octobre dernier. A  l’issue de scrutin, deux candidats sont restés en lice pour le second tour qui avait lieu le samedi 10 novembre dernier. Il s’agissait du candidat du Rassemblement héritage et modernité (RHM), Edgard Owono Ndong et son challeger Mengue Meye, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG). Selon les résultats du CGE local,  le candidat du RHM serait élu avec un taux de plus de 50% des suffrages exprimés. Du coup,  Edgard Owono Ndong  serait le 143ème député à l’Assemblée nationale  et le 5è de sa formation politique à briguer à la chambre basse du parlement gabonais.

ainsi donc, le quota serait donc atteint à l’Assemblée nationale qui compte désormais ses 143 députés. Dans le canton Ellelem, le second tour de l’élection législative a eu lieu ce samedi 10 novembre 2018, le candidat du RHM serait donné vainqueur face à celui du PDG. Si le Centre gabonais des élections (CGE) venait à confirmer ces résultats, le Rassemblement héritage et modernité compterait  5 députés au lieu de 4.

Pour rappel, l’Assemblée nationale reste monocolore puisque le parti au pouvoir a gardé la majorité des sièges avec 98 sur 143, seuls Les Démocrates (LD) ont pu se démarquer en obtenant 11 sièges devenant ainsi la deuxième force de l’hémicycle.

Face à l’échec des poids lourds de l’opposition tels que Alexandre Barro Chambrier, Guy Nzouba Ndama et Jean de Dieu Moukagni Iwangou, l’opposition gabonaise a le regard tourné vers 2023, ultime occasion de ravir le fauteuil présidentiel. C’est donc une page que la classe politique et les Gabonais devront tourner après le contentieux constitutionnel pendant devant la Cour constitutionnelle.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here