Journée nationale sans alcool et sans tabac : Le cri de cœur du Dr Louma

0
315
Un doigt accusateur au gouvernement sur la non application effective de la loi contre le tabagisme et l’alcoolisme en république gabonaise.

Le 6 novembre de chaque année,  le Dr Alphonse Louma Eyougha, président de l’Organisation non gouvernementale(ONG) Agir pour le Gabon interpelle le gouvernement et les pouvoirs publics sur leur responsabilité face à la détresse de tous ceux qui souffrent ou meurent à cause de l’alcool, du tabac et toutes les substances psychoactives.

Par Juslin Engongha

Comme de coutume, les membres de l’ONG Agir pour le Gabon ont célébré hier le 6 novembre la journée nationale sans alcool et sans tabac. Occasion Dr Alphonse Louma Eyougha et  Ondounda, respectivement président et vice président de cette organisation d’édifier à l’assistance sur les méfaits de l’alcool et du tabac. Et ce, en pointant un doigt accusateur au gouvernement sur la non application effective de la loi contre le tabagisme et l’alcoolisme en république gabonaise.

Au quartier IAI dans le 5è arrondissement de Libreville a été également l’occasion pour les dirigeants de cet organisme national et ses membres de mener des campagnes de sensibilisation aux commerçants et autres passants de cette partie de la capitale  sur le danger de la toxicomanie. Tout en rappelant que cette commémoration coïncidait avec les 20 ans de d’Agir pour le Gabon (créée en mars 1995).

« Ce 6 novembre, nous invitons les Gabonais à réfléchir sur leur relation avec les drogues que sont l’alcool et le tabac. Les abstinents à l’alcool et au tabac doivent saisir cette occasion pour renforcer leur abstinence à ces produits toxiques et se promettre de ne jamais commencer à boire et à fumer pour éviter de tomber dans le piège de la dépendance et de l’accoutumance » a indiqué le président d’Agir pour le Gabon.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here