Basketball : Le Gabon absent aux éliminatoires des F-back de la zone 4

0
337
Ces basktteuses en guerre contre le ministère des sports

La pomme de discorde reste le non versement de dix(10) millions de francs CFA de frais de participation.

 

Par Armelle Louembé

 

Les joueuses gabonaises de l’Association sportive de l’Estuaire  de basketball sont en colère. Pour cause : elles n’ont pas pris part aux éliminatoires des F-back de la zone 4 (Afrique centrale). Pour des raisons du non versement par l’Etat de dix(10) millions de francs CFA à des rencontres comptant pour des  éliminatoires de la Coupe d’Afrique des clubs champions de basketball(CACCB), version féminine qui ont débuté au début de cette  semaine en cours au Congo-Brazzaville. 

Ainsi, les ambassadrices de l’Association sportive de l’Estuaire de basketball ont donc été contraintes de ne pas faire parti des équipes africaines qui sont à la conquête de la Coupe d’Afrique de basketball féminin. Selon certaines sources, c’est depuis le mois de mai, lorsque le club de l’ASEB a été qualifiée que les dirigeants ont envoyés à la tutelle un dossier de soutien à la participation de  cette compétition continentale. Mais en vain.

Face à cette urgence et en croire à des sources concordantes, le Fonds national de développement du Sport (FNDS) aurait apporté sa contribution au club en réagissant favorablement  à travers un  courrier qui lui avait été aussi adressé. Lequel  courrier qui  signifierait aux responsables de cette formation sportive qu’il prendrait en charge les titres de voyage. Mais le club lui-même paierait les frais de participation de  cette compétition.

Le ministère des Sports et la Fédération Gabonaise de basket-ball qui semblerait-il ne pas disposer du montant requis, n’a nullement pas répondu à leurs obligations. Conséquences : le Gabon  doit se préparer au  paiement des pénalités. Et s’il faille tenir compte aux textes de la CAB (Confédération africaine de basketball),  ces pénalités s’élèveraient au triple du montant exigé.

Par contre, le club Phoenix chez les hommes aurait été soumis à la même condition peu avant leur départ pour leur ‘’nébuleuse’’  participation au dernier championnat masculin d’Afrique de handball qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire. Outre les basketteuses, certaines sources  relatent que les conditions de participation de Phoenix (hommes) en terre ivoirienne  aurait  été effectif grâce  aux cotisations de ses membres. Et leur envol aurait été ainsi assuré par l’institut français de la Gombé à Kinshasa. Ainsi fonctionne le Gabon ! Affaire à suivre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here