Handball/40è CACCH 2018 : les raisons de l’élimination de Phoenix !

0
343
Le rêve du sélectionneur du club de Phoenix du Gabon, Léandre Assélé et ses poulains vient d’être brisé à la 40è édition du Championnat d’Afrique des Clubs champions de handball(CACCH) qui se déroule actuellement au Palais des Sports de Treichville à Abidjan en Côte d’Ivoire

Le manque d’engagement et de détermination  des poulains du coach Léandre Assélé ont été les principaux obstacles qui ont occasionné l’élimination du Gabon en quart de finale au Championnat d’Afrique des Clubs champions de handball(CACCH) qui se déroule actuellement à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Par Juslin Engongha

Le rêve du sélectionneur du club de Phoenix du Gabon, Léandre Assélé  et ses poulains vient d’être brisé à la 40è édition du Championnat d’Afrique des Clubs champions de handball(CACCH) qui se déroule actuellement au Palais des Sports de Treichville à Abidjan  en Côte d’Ivoire. Pour cause : le club Phoenix, représentant du Gabon à cette compétition continentale a été éliminé le vendredi 26 octobre dernier en quart de finale par l’inamovible club algérien. Il s’agit de : Le Groupement sportif pétroliers (GSP) qui a battu le club Phoenix par un score étriqué (20-25). Un club autrefois appelé Mouloudia d’Alger.

Mais au regard de la prestation ‘’onéreuse’‘ des joueurs gabonais face aux précédents clubs africains, les  récurrentes défaites enregistrées par Phoenix présageaient déjà que leur aventure devrait se limiter à mi-chemin.

Quelles ont été donc les vraies raisons de l’élimination du club cher à Nicole Assélé ? Dans  tous les  cas, les Gabonais, dans leur ensemble,  présentaient qu’ils n’étaient pas animés d’un état d’esprit apaisé. Aussi, les joueurs de Phoenix n’ont pas fait montre d’un certain engagement et  de détermination pour pouvoir gravir les marches vers l’objectif poursuivi, etc… Autant de vertus qui devraient leur commander aussi soient-ils moins solidaires, complémentaires et généreux pour mieux défendre les couleurs du drapeau tricolore du Gabon.

Pour preuve, s’ils avaient concrétisé les treize(13) dernières  occasions franches et hypothétiques, ces ambassadeurs  gabonais auraient effectivement pris le dessus sur le club algérien. Un club qui possède un palmarès infernal. Avec 29 championnats d’Algérie, 28 coupes nationales, 2 supercoupes d’Algérie, 11 fois champions d’Afrique, 9 titres en Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupes, 2 championnats arabes des clubs champions-la formation algérienne était loin d’être un obstacle infranchissable pour le capitaine Yannick Christian Aubyang Milama et ses coéquipiers.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here