Cemac/Sommet extraordinaire de N’Djamena : Comme un bras-de-fer !

0
165
Malgré quelques signes encourageants, la sortie de crise est encore incertaine

Les chefs d’Etat des pays membres de la Commission économique et monétaire de l’Afrique centrale se sont réunis, jeudi 25 octobre 2018 dernier à N’Djamena, en session extraordinaire consacrée à la situation économique dans l’espace sous-régionale.

Par Bona Mas

Malgré quelques signes encourageants, la sortie de crise est encore incertaine. D’où l’urgence commune d’accélérer la mise en œuvre des réformes structurelles, préconisées notamment par le FMI, pour relancer la croissance.

Avant même leur huis clos à l’hôtel Radisson Blu de N’Djaména, l’état peu reluisant de la situation économique sous-régionale était connu des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Cemac. Réunis le jeudi 25 octobre dernier  en session extraordinaire dans la capitale tchadienne, ils ont donc de nouveau tiré la sonnette d’alarme et ont pris de nouveaux engagements pour accélérer la sortie de crise. D’autant que le FMI commence à s’impatienter sur les faibles résultats enregistrés.

Les effets de la crise sont en effet toujours ambiants, et les efforts pour sortir de la difficile conjoncture dans laquelle les pays de la Cemac pataugent depuis 2014, restent loin des attentes ainsi que des engagements pris, en décembre 2016 à Yaoundé, à l’occasion d’un précédent sommet extraordinaire consacrée à la situation économique dans l’espace communautaire.

Le président tchadien Idriss Déby Itno, président en exercice de l’organisation sous-régionale, avait déjà en effet reçu le tableau peu reluisant de la situation économique, la veille du sommet. En plus de sa rencontre, en début de semaine avec le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, les ministres de l’Economie et des Finances de l’organisation se sont également penchés sur l’évolution du contexte économique ainsi que les perspectives pour les prochaines années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here