Haut-Ogooué : Le Gouverneur prône l’unité de Bayi Brikolo

0
540
Eloi Nzondo à Bayi Brikolo
Eloi Nzondo à Bayi Brikolo

Lors de la 2ème étape de sa tournée provinciale, jeudi dernier, à la place des fêtes d’Aboumi, le gouverneur de la province du Haut-Ogooué (Sud-Est du Gabon), Eloi Nzondo, a appelé les fils et filles du département de Bayi Brikolo, situé à environ 200 km de Franceville, à cultiver l’unité et la cohésion.

«J’insiste sur l’unité et la cohésion ici, plus qu’ailleurs, parce qu’il me revient que les malentendus entre vous se règlent par ce qu’on appelle la loi de la jungle, qui voit le plus fort dévoré le plus faible, ce n’est plus tolérable», a martelé le gouverneur Eloi Nzondo, lors de son adresse aux populations, particulièrement les cadres de cette localité qui sont livrés dans une guerre de leadership.

Cette invite au vivre ensemble a été réitérée, pendant les audiences accordées à toutes les forces vives de Bayi Brikolo, d’autant plus qu’aucun des 5 intervenants, n’a mentionné la présence du Sénateur de la localité, dans leurs discours, a fait remarquer le patron de la province du Haut-Ogooué.

«Vous ne réussirez jamais à construire Bayi Brikolo dans la division», a-t-il exhorté, tout en leur rappelant que le double scrutin, législatives-locales d’octobre prochain, ne soit pas une occasion de déchirement.

Cette rencontre a permis aux différents intervenants, notamment, les représentants des jeunes, des femmes, des cadres et des notables d’énumérer les maux qui minent ce département. Il s’agit entre autres, du chômage, l’absence des structures de loisir, la difficile connexion au réseau téléphonique, l’adduction en eau potable, mais surtout la situation de la route (impraticable) qui pose beaucoup de difficultés aux usagers.
C’est fort de ce constat que le premier responsable de la province a estimé, que la priorité dans cette partie du territoire nationale, reste la route, non sans féliciter l’un des cadres de cette localité, Jean Bosco Ndjounga, pour ses actions, pour améliorer un tant soit peu le quotidien des populations.

Accueillis chaleureusement par les populations à son arrivée, le séjour du gouverneur dans la Bayi Brikolo s’est achevé, vendredi, par la visite des structures publiques. C’est le cas de l’Ecole publique d’Aboumi qui présente certaines insuffisances, notamment en table-bancs. Les visiteurs ont par contre, été séduits par l’état de propreté du Centre médical, bien que quelques doléances subsistent. La préfecture n’est pas en reste, sa radio de transmission ne fonctionne plus depuis plusieurs mois, a-t-on constaté.

Par Armel Ditombi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here