Daniel Cousin : «Nous avons commis beaucoup d’erreurs»

0
467
Daniel Cousin
Daniel Cousin

Déçu par le résultat de l’équipe nationale (1-1), samedi face au Burundi, l’ancien capitaine des Panthères et manager général de la sélection nationale, Daniel Cousin a reconnu que les Panthères ont commis beaucoup d’erreurs face au Burundi. Pour lui, ce sera un cataclysme si le Gabon ne se qualifie pas pour la Can-2019 qui se disputera au Cameroun.

Au sortir de la prestation mitigée et décevante de l’équipe nationale du Gabon, samedi, face aux Hirondelles du Burundi (1-1), en match comptant pour la 2e journée des éliminatoires de la Can Cameroun-2019, le manager général des Panthères, Daniel Cousin, s’est exprimé longuement sur ce match brouillon des hommes de José Antonio Camacho : «On a commis une erreur qui nous a value un but», regrette Cousin.

En analysant la stratégie burundaise face aux Panthères, l’ancien capitaine des fauves a indiqué que les Hirondelles profitaient des erreurs de l’équipe gabonaise : «Ils avaient aussi quelques individualités et savaient garder le ballon devant. Je crois qu’on s’est un peu laissé emporter et on devra corriger ces manquements au prochain match contre le Soudan (début octobre : Ndlr) si jamais nous voulons avoir une chance pour jouer cette Can. Il nous faut impérativement gagner», déclare l’ancien capitaine des Panthères.

Pour Daniel Cousin, ce sera vraiment un cataclysme pour le football gabonais que l’équipe nationale ne puisse pas prendre part à la prochaine Can au Cameroun, a-t-il lâché.
Conscient que l’équipe nationale venait de rater une belle occasion de se relancer dans ces éliminatoires et dans la poule C, désormais dominée par les Aigles du Mali (6 points), après leur succès ce dimanche, face au Soudan du sud.

24 heures après, le DC9 pense déjà à la 3e journée qui se disputera en début du mois prochain : «Qu’à cela ne tienne, on a eu les échos sur notre prochain adversaire, le Soudan du Sud et je pense qu’on a largement de la place pour les gagner en aller-retour et prendre 6 points ça nous en fera 7 et après on recevra le Mali en novembre», a-t-il pronostiqué dans ses propos.

C’est dire que le manger général des Panthères garde toujours espoir et pense qu’avec 10 points, le Gabon sera rassuré de se qualifier pour le rendez-vous de 2019.

Par De Dieuleveult

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here