Climat : Un sommet mondial à San Francisco pour sauver l’accord de Paris

0
1059
sommet sur le climat
sommet sur le climat

Le décor a été planté à San Francisco (USA) où s’est ouvert le mercredi 12 septembre le sommet mondial sur le climat.

Plusieurs participants sont venus de par le monde pour chercher à trouver une solution concernant le changement climatique et ses conséquences.

Des sommets antérieurs ayant précédé celui de San Francisco dont ceux de Copenhague et Paris, l’on retient que des bonnes décisions ont été prises mais leur mise en œuvre pose toujours problèmes.

Aussi longtemps que le climat sera perturbé, la précarité et la famine trouveront leur place dans bon nombre de pays, surtout ceux en voie de développement.

Selon la FAO, 821.000.000 d’habitants ont vécu dans l’insuffisance alimentaire (mal nutrition) en 2017 dans le monde, et 21% de ce nombre se trouve en Afrique.

Le changement climatique, les guerres et la cherté des produits alimentaires en constituent la raison à la base pour expliquer cet état des choses.

Il revient donc aux décideurs de trouver cette fois-ci des décisions qui doivent être appliquées par tous pour la survie de toute l’humanité.

Les pays pollueurs de la planète (les USA, la Chine…) doivent accepter de diminuer la pollution de leurs grandes usines. Cela permettra la réduction du gaz à effet de serre.

A l’inverse, ceux appartenant au bassin de l’Amazonie (Amérique latine) et au bassin du Congo (Afrique centrale) doivent conserver leur forêt en limitant la déforestation, pour créer un équilibre dans notre planète.

Toutefois, chaque habitant de la terre doit prendre conscience de cette catastrophe qui attaque notre planète.

Cela n’engage pas seulement les pays en voie de développement ou les pays nantis, car nous sommes tous impliqués.

Nous devons pour cela éviter : la déforestation, la pollution sous toutes ses formes (déchets, usines, voitures…) et avantager le reboisement et les énergies renouvelables pour la survie de notre planète.

Par Guy Edeya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here